Colombie

 
[KEY_NO_PRODUCT_RESULT]
Peuple Ethnies et langue:
Le pays occupe une superficie de 1 100 000 km2 (2 fois la superficie de la France). Le pays est très montagneux avec plusieurs sommets à plus de 5000 m d’altitude (neiges éternelles). Le point culminant du pays ne se trouve pas dans les Andes mais dans la Sierra Nevada de Santa Marta près de la côte caraïbe et culmine à 5170 m. Le pays compte environ 48 millions d’habitants qui vivent principalement sur les 3 cordillères et la côte caraïbe. Les régions des grandes plaines, amazoniennes et pacifiques sont très peu peuplées.  Bogota compte environ 9 millions d’habitants. Les autres grandes villes sont Medellin, Cali, Barranquilla et Carthagène. La population est d’origine espagnole, afro-américaine et indigènes. 3,4 % de population est d’origine indigène précolombienne (environ 1.6 millions). La langue officielle est l’espagnol mais il existe plus de 80 autres langues et dialectes dans le pays.
La Colombie est la seconde biodiversité au monde. C’est le premier pays au monde en nombre d’espèces d’oiseaux, de papillons et de batraciens.

Budget et change:
La monnaie locale est le peso colombien (COP). 
Pour le taux de change, voir : http://www.xe.com/fr/currencyconverter/ 
Attention, le taux de change pratiqué sur place est toujours inférieur au taux réel.
Il est recommandé de changer dès votre arrivée (avec l’aide de votre guide local et pas à l’intérieur de l’enceinte de l’aéroport), soit en espèces dans les bureaux de change, soit en retirant des espèces avec votre carte de crédit (meilleur taux de change avec une carte de crédit malgré les frais bancaires). Il est difficile de changer des espèces ailleurs qu’à Bogotá et Carthagène. Les bureaux de change (casa de cambio) sont ouverts tous les jours. 
La carte de crédit est acceptée presque partout dans les villes. Vous trouverez des distributeurs de billets (cajeros) partout dans le pays, qui acceptent les cartes Visa, MasterCard, mais rarement les cartes American Express et Diners Club. Ce moyen de paiement est à privilégier, en effet, malgré la commission que prélève la banque française, le taux de change sera toujours beaucoup plus intéressant qu’en changeant des espèces (euros ou dollars). Les cartes de crédit des pays européens étant de plus en plus sophistiquées et sécurisées, il peut être parfois difficile de réussir du premier coup à retirer de l’argent mais on y arrive toujours.

Climat:
La saison sèche est la plus propice au voyage. A l’intérieur du pays, la saison sèche s’étend de décembre à mars puis de juin à début octobre avec des variations en fonction de l’altitude. Sur la côte caraïbe, elle dure de mi-décembre à début avril puis de mi-juin à mi-octobre. La région jouit alors d’un bel ensoleillement, même s’il peut pleuvoir un peu (la nuit en général). Il pleut plus entre mai et juin puis surtout entre mi-octobre et mi-décembre. Mais il est quand même possible de voyager toute l’année en Colombie car les pluies sont généralement de courte durée (en fin d’après-midi ou la nuit) et laisse généralement la place à un beau soleil le reste de la journée et notamment le matin. En raison du relief et du vent, il est très rare qu’il pleuve toute une journée. Les températures varient en fonction de l’altitude : il peut faire frais à Bogota (2600 m) et Villa de Leyva (la nuit), mais Barichara et San Agustín bénéficie d’un « perpétuel printemps ». Plus on descend en altitude, plus la chaleur tropicale devient intense (dans le désert de la Tatacoa et sur la côte caraïbe). La région de San Agustín est plus humide entre juin et septembre. Il fait très chaud en pleine journée dans le désert de la Tatacoa, c’est la raison pour laquelle nous organisons les visites en fin d'après-midi et en matinée.  Dans tout le pays, il peut y avoir quelques averses tout au long de l'année, mais les journées restent généralement très ensoleillées. Les orages sont souvent violents dans l'après-midi, en fin de journée ou la nuit.

Décalage horaire:
Le pays n’a qu’un seul fuseau horaire.
Quand il est midi en Europe occidentale, il est 5h du matin en Colombie (heure d’été)
Quand il est midi en Europe occidentale, il est 6h du matin en Colombie (heure d’hiver)

Electricité:
110 V. Il est inutile de prévoir un transformateur. Il n’y a aucune incidence sur vos appareils électriques. Seulement que le chargement de vos appareils sera plus lent.
Prévoir un adaptateur (deux fiches plates parallèles). Vous pourrez charger partout vos appareils électriques. .

Couverture GSM:
Elle est généralement bonne et vous pourrez appeler ou recevoir des appels de presque partout. Pour les appels locaux, on trouve partout dans la rue des « vendeurs de minutes » (minutos) pour appeler localement à un tarif très bas (0.05 € la minute)

Internet:
Dans les hôtels, les restaurants et les aéroports, il y a toujours du wifi gratuit. Vous trouverez aussi des boutiques internet presque partout.
Savoir vivre:
Ecologie
Selon des estimations, le coût des dégradations environnementales, telles que la pollution de l'air en milieu urbain et l'insuffisance des services d'eau, d'assainissement et d'hygiène, représentait 3,6 % du produit intérieur brut de la Colombie, ce qui compromettait le potentiel de croissance économique durable du pays. La pollution atmosphérique — due notamment aux particules fines telles que les particules soufrées dégagées par les carburants utilisés dans les transports — a été identifiée comme une cause importante de troubles respiratoires, en particulier chez les femmes et les enfants, et jugée responsable d'environ 6 000 décès chaque année dans le pays. Les coûts associés aux pathologies intestinales résultant de l'eau contaminée et du manque d'hygiène sont élevés, notamment chez les enfants.

Tenues vestimentaires
Les coutumes ancestrales et l'identité des Colombiens se trouvent au cœur de l'artisanat et des fêtes : à Pitalito, on réalise les Chivas des bus typiques bariolés aux accents de carnaval ; à Barranquilla ou Cali ce sont des masques ; les villages de Cundimarca et du Boyaca produisant des guitares (tiples, bandolas) alors que la zone Pacifique est réputée pour ses tambours. Les communautés indiennes, les Nasas par exemple, qui ne représentent que 1% de la population (mais 75% des colombiens sont métis), sont parvenues à arracher à Bogotá une relative indépendance qui leur a permis de conserver leurs coutumes et leur culture. Jours fériés : 1er janvier : jour de l'An / 6 janvier : jour des rois (Épiphanie) / 19 mars : Saint- Joseph / 1er mai : fête du travail / 13 juin : journée du Sacré-Cœur / 29 juin : Saint-Pierre, Saint- Paul / 20 juillet : fête de l'indépendance / 7 août : célébration de la bataille de Boyaca / 15 août : Assomption de la Vierge / 12 octobre : jour de la découverte de l'Amérique / 1er novembre : Toussaint, fête de Todos los Santos / 11 novembre : Indépendance de Carthagène / 8 décembre : Immaculée Conception / 25 décembre : Noël. 

Les Hommes
Photographier (ou filmer), oui mais ... Avec leur consentement lorsqu'il s'agit de personnes. Lorsque vous photographiez les gens, faîtes-le avec parcimonie et respect ; essayez de vous mettre leur place : de quelle manière accepteriez-vous que l'on vous photographie, comment n'aimeriez-vous pas qu'on le fasse ? Vous pouvez photographier les paysages sans limites ! 

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES:


Passeport:
Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants de pays membres de l’Union Européenne et pour les Suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du Consulat ou de l'Ambassade.
Les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :
Tous les voyageurs français belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d´une autorisation électronique d´ESTA (Système électronique d´autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention «autorisation accordée» et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n´est pas une garantie d´admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif juin 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.
Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, au Yémen, en Somalie ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, yéménite, somalienne ou soudanaise.

Visa:
Pas de visa obligatoire pour les voyages de moins de 90 jours.

FORMALITÉS DE SANTE:


Vaccin:
Vaccin obligatoire contre la fièvre jaune pour la côte caraïbe, la côte Pacifique et l’Amazonie. Le carnet de vaccination pourra être demandé à l’arrivée à l’aéroport. Le vaccin doit être fait au moins 10 jours avant le départ pour une première vaccination ; il prend effet immédiatement en cas de revaccination.
Vaccins conseillés : diphtérie, tétanos, poliomyélite ; en l´absence d´immunité, hépatites A et B ; coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage). Pour des séjours prolongés en milieu rural, se vacciner contre la rage.

Préventions contre le paludisme:
Même si le paludisme a été éradiqué d’une grande partie du pays, où une protection contre les piqûres de moustique (répulsifs peau et vêtements, moustiquaire) suffit mais s’impose (la dengue et maintenant le chikungunya ou le virus Zika pouvant être présents), les voyageurs dans les régions amazonienne devront adjoindre à ces mesures de protection personnelle un traitement préventif.
Autres risques parasitaires, infectieux et traumatiques :
Outre les habituels risques alimentaires, environnementaux, on pourra être confronté aux problèmes de sécurité de la ville et à ceux de la forêt. En Amazonie et sur la côte Pacifique, possibilité de rencontre avec les animaux de la forêt (serpents, araignées, scorpions, grenouilles venimeuses, etc.). Il est important de pouvoir décrire avec précision au médecin local, consulté sur place ou à distance par radio ou téléphone, l’animal responsable d’une morsure ou d’une piqûre. Virus Zika : transmise par le même moustique que la dengue et le chikungunya, la maladie n'était pas considérée comme grave (fièvre, éruption cutanée, douleurs articulaires, guérissant en une huitaine de jours) jusqu'à l'apparition, lors de l'épidémie sévissant au Brésil, de lourdes complications neurologiques chez des nouveau-nés de mères ayant été en contact avec le virus Zika. Le risque de microcéphalies, source de lourds handicaps pour l'enfant, nous conduit, en accord avec les recommandations que vient de publier le Haut Conseil de Santé Publique, à conseiller aux femmes enceintes, en particulier en début de grossesse, de consulter leur médecin pour valider le projet de voyage.
false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • [KEY_COMPARE_SELECTION_FULL]
    https://www.another-trip.fr/fr/compare/
    Inscription à la News lett'HER
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alertée de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Another Trip
    false
    Nous contacter