Equateur

 
[KEY_NO_PRODUCT_RESULT]
Peuples, Ethnies et Langue:
La population de l'Équateur a des origines ethniques diverses. Les Métis(ceux qui ont des ancêtres espagnol et amérindien) sont de loin ceux qui ont de poids démographique de toutes les ethnies équatorienne et constituent plus de 65 % de la population actuelle. Les amérindiens sont la deuxième ethnie avec aux alentours de 25 %. Les européens et créoles, les descendants directs des colonisateurs espagnols, ne représentent que 7 % de la population. La minorité ayant la plus faible représentation sont les afro-équatoriens (les Mulattos et les Zambos) sont 3 %. L'espagnol est la langue officielle, bien que le quechua (kichwa) soit parlé par les Indiens vivant dans les sierras. Certains groupes des plaines possèdent leur propre langue. L'anglais est compris dans les grands hôtels.

Gastronomie:
La cuisine équatorienne est très bonne et très variée : féculents, poulet, poissons, "ceviche" (poisson cru mariné), "churrasco" (épais morceau de
viande servi avec du mais, riz et manioc), "empanada"(galette fourrée à la viande)... Les équatoriens consomment également de nombreux fruits dont le plus répandu est la banane. Eau: il n'y a qu'une seule marque nationale d'eau minérale : Gütig. Ne soyez donc pas étonné si les garçons de café vous proposent une gütig et non pas une agua minéral, qui est généralement gazeuse. La Chicha: boissons indienne faite de racines de maniocs écrasées et fermentées.

Climat:
L' Equateur se situe dans la zone équatoriale où les saisons n'existent quasiment pas. Mais attention à la fraîcheur matinale et à celle du soir, qui
peuvent être vraiment sensibles. Emportez un pull et un bon blouson. Il fait généralement frais à Quito (de 15° à 25°), très doux à Cuenca (de 18° à 30°) et très chaud en Amazonie ou sur la côte pacifique (de 27° à 40°). Aux Galápagos, la chaleur est tempérée par les vents, qui rafraîchissent les îles en permanence (de 20° à 35°C). Climat et Informations régionales : Comme dit plus haut, il est possible de voyager toute l'année en Equateur car il n'y a pas de saison très marquée (ce qui ne veut pas dire qu'on est à l'abri de brouillard ou de quelques averses !). Important en montagne et en toute saison: il existe de grandes différences de température entre les nuits, qui sont fraîches (la température tombe à 10ºC environ) et les journées, qui peuvent devenir très chaudes avec le soleil (entre 21ºC et 26ºC). Cependant, dès que vous êtes à l'ombre ou quand un nuage passe, il fait plus frais et il est important d'avoir un pull sous la main.

Moyen de paiement:
On trouve dans toutes les villes des distributeurs acceptant les cartes internationales (MasterCard, Visa, American Express, Diner's Club,Maestro ou
Cirrus). Seuls les hôtels et restos de catégorie moyenne à supérieure acceptent les cartes.

Budget et change:
La monnaie locale est le dollar US. Le sucre, ancienne monnaie nationale, n'existe plus depuis l'an 2000. Il n'est pas si facile de changer des devises (même les euros) en Équateur, car peu de banques font le change, et parce que les bureaux de change sont plutôt rares en dehors des aéroports et de Vazcorp, qui possède un bureau dans les grandes villes. Nous vous conseillons d'emporter des dollars en petites coupures.
Pour le taux de change, voir : http://www.xe.com/fr/
On trouve dans toutes les villes des distributeurs acceptant les cartes internationales (MasterCard, Visa, American Express, Diner's Club,Maestro ou Cirrus). Seuls les hôtels et restos de catégorie moyenne à supérieure acceptent les cartes. 

Décalage Horaire:
GMT - 5 heures. Quand il est 12h à Paris, il est 6h (en hiver) à Quito et 5h en été. 

Electricité:
La norme est 110 V. Il faut donc prévoir un adaptateur (le même que celui pour les États-Unis). 

Couverture GSM:
Le réseau en Equateur est bon. Nous vous conseillons toutefois de vous renseigner auprès de votre opérateur sur les conditions d'accès au réseau local. 

Internet:
Vous n'aurez aucun problème pour trouver des endroits où surfer : même les petites bourgades possèdent au moins un cybercafé. Des accès publics sont aussi souvent disponibles sur les places des grandes villes. 
Savoir vivre:
Us et coutumes
L'Équateur est un pays aux modèles culturels contrastés. D'un côté, les amérindiens cultivent leurs traditions avec les rondadores (flûtes de Pan) pour la musique alors que le long des côtes, c'est un mélange des caractéristiques culturelles espagnoles et africaines qui domine chez les descendants des colons espagnols et des esclaves noirs (originaires d'Afrique). L'Équateur est un pays catholique qui accepte l'union libre. Le catholicisme marque les fêtes traditionnelles, celles-ci étant également le reflet de croyances indiennes. Ainsi, défilés, messes, pèlerinages et processions se succèdent, en particulier pendant le Carnaval, où il est d'usage de s'asperger avec des ballons que l'on aura rempli d'eau. A Quito, les couleurs des processions illuminent la ville pendant la Semaine sainte. Cette occasion révèle aussi la tradition culinaire du pays avec la "fanesca", une soupe composée de 12 ingrédients qui symbolisent les 12 apôtres. La politesse, enfin, requiert que l'on dise bonjour et au revoir à toutes les personnes présentes lors d'une réception ou d'une fête. La colère et l'impatience ouvertement exprimées à l'européenne sont très mal vues en Equateur. Soyez ferme au besoin mais restez calme. Les salutations sont importantes, en particulier dans les sierras, et la politesse est de rigueur. On se serre la main, on s'embrasse et on se congratule facilement. 

Photographier (ou filmer), oui mais ... 
Avec leur consentement lorsqu'il s'agit de personnes. Lorsque vous photographiez les gens, faîtes-le avec parcimonie et respect ; essayez de vous mettre leur place : de quelle manière accepteriez-vous que l'on vous photographie, comment n'aimeriez-vous pas qu'on le fasse ? Vous pouvez photographier les paysages sans limites ! 

Pourboires
Le pourboire est soumis à votre libre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l'assurance qu'il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d'usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l'on a été satisfait du service. Pour les chauffeurs nous vous conseillons l'équivalent de 2€ par jour et par personne. Nous vous conseillons 4€ pour les guides. A l'hôtel, 1€ par bagage au bagagiste. Sur un site, 1€ au guide local. En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs, etc.) les usages sont très variables. Nous vous conseillons de caler votre pourboire en fonction de l'économie locale : le prix d'une bière ou d'un thé, d'un paquet de cigarettes locales, etc. vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront comme vous le faites naturellement chez vous de caler le montant de votre pourboire si celui-ci vous parait justifié.

Les pourboires sont plus élevés aux Galapagos que dans le reste du pays. Ils sont aussi considérés comme quelque chose de naturel. A la fin d'une
croisière, on vous glissera discrètement deux enveloppes, l'une pour l'équipage, l'autre pour le guide. Un pourboire raisonnable pour un bon service à bord, lors d'une croisière de 8 jours, se situe autour de 35 euros par passager pour l'équipage et entre 15 et 220 euros par personne pour le guide.

Souvenirs
Certains marchés d'artisanat sont très réputés comme celui d'Otavalo, une petite ville perchée à 2580 mètres d'altitude.
Dans tout le pays, l'artisanat est très varié et de bonne qualité: tapis, tentures, sacs, pulls, poteries, bijoux, sculptures en bois, petites figurines de «¤masapan¤», cuir, ponchos, broderies, chapeaux de panamas, bijoux disques et cassettes de musique andine...

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES


Passeport:
Pour les ressortissants français, belges ou suisses, un passeport en cours de validité est nécessaire, valable 6 mois après la date de retour prévue. Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Un mineur voyageant seul n´a pas besoin d ´autorisation de sortie du territoire dès lors qu'il a un passeport individuel. Passeports d'urgence et temporaires. 

Pour se rendre aux Etats-Unis, ou y effectuer un transit, dans le cadre du Programme d'exemption de visa, les passeports d'urgence et temporaires ne sont valides que sous le format électronique (passeports électroniques). Un passeport électronique est muni d'une puce incorporée contenant une photo numérisée, des données d'identité et autres informations concernant le titulaire ; sa couverture porte un symbole doré. Actuellement, les passeports français temporaires ne sont pas électroniques. Les voyageurs arrivant aux Etats-Unis dans le cadre du Programme d'exemption de visa avec un passeport ne répondant pas aux exigences requises peuvent se voir imposer des formalités complémentaires (visa) et (ou) se voir refuser l'accès au territoire américain. Vous retrouverez cette rubrique sur le site de l'ambassade des Etats-Unis à Paris : http:// french.france.usembassy.gov/niv-exemption.html (rubrique « Visas », puis « Séjour temporaire », puis « Programme d'exemption de visa »). 

Visa:
Pas de visa pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade. 

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis : Pour tout vol transitant par les Etats-Unis, les ressortissants français doivent obligatoirement solliciter, via Internet, une autorisation électronique de voyage avant leur départ, ESTA (Electronic System for Travel Authorization). 

FORMALITÉS DE SANTE


Vaccins:
La multiplication des cas de fièvre jaune (sans qu'on puisse parler d'épidémie) ne modifie pas encore la règlementation sanitaire internationale quant à l'obligation vaccinale. En l'état actuel du risque (faible) de contracter la maladie et du ratio bénéfice-risque de la vaccination, celle-ci peut être conseillée à tous les voyageurs non seniors. A partir de 60 ans, le risque, même s'il est faible, d'accidents sévères de la primo-vaccination (ce risque n'existant pas pour les revaccinations) en fait tempérer les indications, voire la contre-indiquer (il faudra, le cas échéant, présenter un certificat de contre-indication établi par un centre de vaccination internationale). Le vaccin doit être fait au moins 10 jours avant le départ pour une primo-vaccination ; il prend effet immédiatement en cas de revaccination. 

Vaccins conseillés: Les vaccinations habituelles devront être faites contre : diphtérie ; tétanos ; poliomyélite ; hépatites A et B ; coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage). Et éventuellement : typhoïde ; rage. Prévention contre le paludisme : Il est présent toute l'année dans tout le bassin amazonien. Le voyageur devra adopter des mesures de protection : d'abord individuelles, qui le protégeront aussi contre d'autres insectes, vecteurs d'autres maladies: fièvre jaune, dengue : répulsifs cutanés et vestimentaires actifs, port de vêtements couvrants, moustiquaires imprégnées. L'Amazonie est classée en groupe 3, la protection médicamenteuse sera assurée par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou de Lariam, non indispensable dans le reste du pays, bien que le paludisme soit présent mais sous une forme bénigne dans plusieurs régions de l'ouest du pays au dessous de 1500 mètres. 

Risques sanitaires:
Risques parasitaires, infectieux et traumatiques Vous y échapperez en observant les conseils que nous vous avons donnés quant aux problèmes alimentaires, environnementaux ou comportementaux. Insistons ici, sur le risque de maladies sexuellement transmissibles. En ville vous pourrez être confrontés à la petite (ou à la grande) délinquance souvent liée aux problèmes de drogue. L' "andinisme", version locale de l'alpinisme, va confronter le voyageur à des altitudes inhabituelles, et l'exposer aux risques de la haute montagne qui ont été exposés dans nos recommandations générales. En particulier, l'arrivée par avion à Quito (2800 mètres) ou les treks dans la Cordillère des Andes peuvent être mal supportés par le voyageur sujet au mal des montagnes. Dans toute l'Amazonie, il peut exister des risques de morsures d'animaux venimeux : serpents et mygales, ou autres araignées, dont se délectent certaines tribus indiennes.

Informations pratiques Pour les étrangers, l'accès aux soins n'est possible que s'ils ont souscrit avant leur départ un contrat d'assistance-assurance (ce qui les dispensera d'un dépôt de provision sur carte de crédit). Il est conseillé, si l'urgence le permet, de contacter l'ambassade de France à Quito (tél. 00593 22943800).

Attention aux altitudes parfois élevées de certaines étapes. Nous vous conseillons de consulter votre médecin avant le départ. 
false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • [KEY_COMPARE_SELECTION_FULL]
    https://www.another-trip.fr/fr/compare/
    Inscription à la News lett'HER
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alertée de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Another Trip
    false
    Nous contacter