[KEY_PHONE]

+33 (0)4 75 97 20 40

[KEY_PRINT]

[KEY_INFO_LETTER]

    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    [KEY_SEE_THE_SELECTION]
  • Nos promotions
    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    [KEY_SEE_THE_SELECTION]
    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    • A partir de :
      Durée :
      €/Par personne.
      jours
    [KEY_SEE_THE_SELECTION]

Kirghizistan


Peuples, Ethnies et Langue :
Le Kirghizistan est un pays peuplé d’éleveurs nomades d’origine mongole depuis des millénaires. Seule la vallée de Ferghana, au sud du pays, a un passé plus sédentaire. Cette région est aussi la plus densément peuplée, et Och, la deuxième ville du pays, a été pendant longtemps une ville d’étape incontournable de la route de la Soie. C’est seulement depuis l’arrivée des Russes au XIXème siècle que les nomades d’Asie Centrale ont commencé à se sédentariser, que ce soit de leur plein gré, ou de force du temps de l’URSS. Le pays ayant été peuplé uniquement par des nomades jusqu’à un passé récent, il ne possède que très peu de vestiges historiques. 
Les frontières actuelles du pays ont été tracées de toutes pièces par Staline dans les années 20. Populations ouzbèkes et kirghizes ont ainsi été incorporées au sein d’un même territoire. Sans doute s’agissait-il de « diviser pour mieux régner ». En résulte un fort contraste entre le sud du pays, urbanisé et agricole, et dont la population est majoritairement ouzbèke, et le nord du pays, de tradition plus nomade, et très majoritairement kirghize. Les conflits interethniques n’en sont qu’une conséquence et la vallée de Ferghana, où les deux ethnies vivent côte à côte, est souvent source de tensions. Le dernier conflit interethnique remonte à 2010. Bien que la situation se soit largement stabilisée depuis, nous n’irons pas dans cette région. Outre les Kirghizes et les Ouzbeks, qui représentent respectivement 64 et 14% de la population du pays, une importante minorité russe est également toujours présente dans le nord du pays, essentiellement dans la région de Bichkek et du lac Yssik Kol, les parties les plus « européennes » du pays. 
Kirghizes et Ouzbèkes partagent des origines communes. Tous trois descendent des mêmes ethnies issues de Sibérie et de Mongolie. Leurs langues respectives se ressemblent très fort entre elles, et un ouzbèke peut aisément comprendre un kirghize, et vice versa. Ces langues font partie des langues turco-mongoloïdes, et ne sont donc pas indo-européennes. 
Le Kirghizistan a pour langue officielle le kirghize et le russe. L’ouzbek en revanche n’est pas reconnu en tant que langue officielle. 
Le russe est la langue sans doute la mieux comprise à travers les différentes régions du pays et c’est la seconde langue d’une bonne partie de ceux dont le russe n’est pas la langue maternelle (à l’image du français dans certains pays d’Afrique). Si vous désirez apprendre quelques bases de la langue locale avant de partir,nous vous conseillons donc de vous focaliser sur cette langue, qui est la plus répandue et la lingua franca dans les lieux publics. Connaitre quelques mots de kirghize sera néanmoins très apprécié lorsque nous serons accueillis chez des nomades. En revanche, ne comptez pas sur votre anglais : à part dans les hôtels touristiques, peu de monde le parle sous ces latitudes. 
A noter également que l’alphabet utilisé est le cyrillique. 
 
Budget et change :
La monnaie locale est le Som kirghize. Pour le taux de change, voir : http://www.xe.com/fr/. Vous trouverez des changeurs facilement dans les villes. Les marges sur le taux de change sont ridicules, de l’ordre de même pas 1 %. Mieux vaut donc emporter vos euros en cash afin d’éviter de devoir retirer sur place (les retraits hors UE coûtent généralement entre 5 et 10 € par retrait). Nul besoin non plus d’emporter des dollars, les euros sont largement acceptés. N’emportez pas de pièces, ils ne prennent que les billets. 
Il vous faudra échanger tous vos euros à Bichkek, car il sera très difficile voire impossible de les échanger une fois quitté la ville. 
Pour ce qui est des cartes de crédit, VISA et Mastercard sont largement acceptés, pour retirer par Maestro c’est possible aussi, mais les distributeurs qui l’acceptent sont plus rares. 
Pour ce qui est du budget à prévoir sur place, un montant de 100 à 200 € devrait suffire. La vie sur place est bon marché, et un repas complet au restaurant coûte généralement aux alentours de 10 euros. Garder un peu d’argent de côté pour les pourboires sera bien sûr très apprécié, mais rien d’obligatoire, évidemment. 
 
Climat :
Le Kirghizistan est le pays le plus éloigné de la mer du monde ! En résulte un climat extrêmement continental,avec des hivers longs et polaires et des étés bouillants mais brefs. Cela dit,en montagne, l’altitude adoucit considérablement la température en été, et les journées sont alors agréables. En dehors de Bichkek, nous serons sur les hauteurs durant tout le séjour, la chaleur ne devrait donc pas être un problème. 
L’ensoleillement est généralement bon en été, cela dit, en montagne, la météo peut être très changeante, et emporter un k-way dans son sac « au cas-où » n’est donc pas une idée farfelue. 
La meilleure saison pour découvrir le Kirghizistan se situe entre juin et septembre. Dès la fin septembre, les premières rigueurs de l’hiver commencent déjà à se faire sentir, et la région se couvre alors peu à peu d’un manteau blanc. En montagne, l’hiver est encore plus long et certains cols restent fermés jusqu’à fin mai, voire début juin, à cause de l’enneigement. L’été est aussi la saison où les éleveurs nomades montent avec leurs troupeaux sur les pâturages d’été, rendant l’atmosphère unique. Les photographes apprécieront tout spécialement les mois de juin et juillet, quand les paysages sont les plus verts. 
 
Décalage horaire :
Le décalage horaire est de 4 heures en été et de 5 heures en hiver. Quand il est midi à Paris, il est 16 heures à Bichkek (17 heures en hiver). 
 
Électricité :
Le voltage et la fréquence sont plus ou moins les mêmes qu’en France (220 V, 50 Hz). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils. Les prises sont européennes également(bipolaires). 
 
Internet : 
Certaines guesthouses (maisons d’hôtes) sont équipées du wifi, et en ville vous trouverez également des cybercafés, dont les tarifs sont dérisoires. 
 
Couverture GSM :
La couverture GSM est bonne en ville et dans les villages. L'indicatif téléphonique est le +996. Ce préfixe est suivi d’un indicatif pour la ville (pour Bichkek par exemple, c’est 312). La couverture GSM est en revanche nettement plus aléatoire dès qu’on sort des zones habitées.

false
    Accéder au comparateur
    • Annuler la sélection ?
    • [KEY_COMPARE_SELECTION_FULL]
    https://www.another-trip.fr/fr/compare/
    Inscription à la News lett'HER
    La lettre d'info vous sera envoyée plusieurs fois par mois.
    Découvrez de nouveaux voyages, de nouvelles thématiques,
    et soyez alertée de nos bons plans !
    Rejoignez la communauté Another Trip
    false
    Nous contacter